Articles de la catégorie ‘Brevets ARG 2016’

Brevet Audax marche 20 heures des 09 et 10 avril 2016

dimanche, 24, avril 2016

L’Audax Rando Gien organisait son traditionnel 20h00 les 09 et 10 avril 2016.

Dès 11h00, les premiers marcheurs, dont certains ont profité des navettes mises en place aux gares de Gien et de Montargis, arrivent au gymnase. Ils sont accueilli par Francis qui assurera l’intendance durant tout le brevet.

Aux inscriptions, Monique, Eric et Francis sont particulièrement occupés cette année. Il faut dire que les audacieux ont répondu présent sur ce brevet. Si certains sont venus en voisins tels que Dany et Nelly, Christian, Yolande, d’autres sont venus de plus loin comme Bernard, Gyslhaine, Brigitte. Et nos amis Belges, Lucia Van Lierde et Johan Breackman ont aussi fait le déplacement. Les locaux sont venus en nombre cette année avec un groupe de semi-marathoniens venus se tester sur un 50 km marche. Ils seront 71 au départ avec 32 engagés sur le 100, 2 sur le 75, 20 sur le 50 et 17 sur le 25.

A 14h30, après les consignes d’usages et sous les ordres de Claude, Dominique et Eric, les 3 capitaines de route, le peloton se met en route sous un ciel clair mais tout de même menaçant. La 1ère boucle les mènent vers Briare et son célèbre pont canal, le 2ième plus long pont canal métallique du monde avec ses 662 mètres puis direction Saint-Brisson et son château de la Loire du XIIe siècle, situé le plus en amont sur le fleuve et retour sur Gien par le vieux pont.

Après le repas, servi par nos bénévoles, Margaret, Christiane, Elisa, Colette, Françoise, et consœurs, 59 audacieux repartent à 19h50 pour la 2ième boucle. Claude les emmène cette fois-ci sur la rive gauche de la Loire via les communes de Poilly-lez-Gien et de Saint-Gondon, que traverse la rivière l’Aquiaulne. Sur cette boucle, la pluie s’est invitée, ce qui complique quelque peu la tâche de nos ravitailleurs Philippe et Roger qui ont déployé le barnum. Mais cela n’entame pas la détermination de nos marcheurs qui arrivent au gymnase à l’heure prévue. Bravo aux semi-marathoniens qui réussissent, dans la douleur pour certains, leur 1er brevet de marche Audax.

La collation faite, les bobos soignés, il est temps de repartir pour 36 marcheurs. Il est 1h01, il fait froid mais heureusement, la pluie attendue n’est pas au rendez-vous. Le parcours de la 3ième boucle se situe à l’est de Gien et commence sportivement par la côte Du Trocadéro, ce qui réveille tout le monde. Il emprunte une partie du GRP – sentier historique de la vallée des rois – en direction de Briare puis bifurque vers la commune d’Arrabloy avec son château datant du XIIIe siècle et propriété de M. Michel Guyot, l’initiateur de la construction du château fort de Guédelon. La fatigue commence à se faire sentir et l’arrivée au gymnase pour un peu de chaleur est grandement appréciée.

Après un copieux petit déjeuner, ils sont 36 marcheurs à s’élancer pour la énième boucle, tracée au sud de Gien via les petites communes de Saint-Martin et de Poilly-Lez-Gien. Avec le levé du jour, le brouillard se mêle à la fête, puis le soleil pointant à l’horizon, le moral revient. La fatigue est de plus en plus présente et les bancs mis en place aux 2 ravitaillements sont pris d’assauts. Philippe et Roger, nos 2 fidèles ravitailleurs, sont aux petits soins pour ces forçats de la marche. Heureusement, le soleil et une relative douceur leur redonne des forces. Après le dernier ravitaillement, le groupe de marcheurs passe à 2 reprises la petite rivière l’Ocre sur de sympathiques passerelles, et c’est à 10h38 que le peloton, regroupé par les capitaines de route, en termine sous les applaudissements.

Avant de prendre le verre de l’amitié, Claude récompense le « club le plus éloigné » de nos amis belges, le « club le plus représenté » Des Pieds Nickelés ainsi que les 3 audacieux ayant réussis leur 1er brevets de 100 km : Bansard Laurent, Longuet Philippe et Monique Delorme de l’Audax Rando Gien. Enfin, Francis remercie chaleureusement tous les participants et tous les bénévoles sans qui ce magnifique brevet n’aurait pu se faire. Et de conclure : c’est une réelle satisfaction pour nous bénévoles, de voir que vous avez répondu présents et cela nous encourage pour la suite.

Rendez-vous donc à l’année prochaine…

Francis Henriet