Articles de la catégorie ‘Informations du club’

48 heures de ROYAN, octobre 2019

lundi, 9, décembre 2019

Un week-end endurant à ROYAN

Les 3, 4 et 5 octobre derniers, Françoise et Jacques ARNAULT, nouvellement licenciés à l’Audax Rando Gien, se sont alignés au départ des 48 heures de Royan, épreuve d’endurance qui se déroule sur un circuit de 1 km à l’intérieur du stade et qui regroupe marcheurs et coureurs.

L’objectif qu’ils se sont fixés est de permettre à Françoise de « passer » les 230 km. Pour y parvenir, ils ont décidé de marcher ensemble pour se motiver mutuellement. Et sur un circuit en boucle de 1 km, il en faut de la motivation…

Dès le départ, Françoise et Jacques sont partis sur des bases de 7 km/h en faisant des pauses assez courtes, toutes les 3 heures environ pour reposer les muscles, se ravitailler et surtout, prendre soins des pieds. La 1e nuit, ils l’ont passer à marcher à une vitesse de marche Audax de 6 km/h, sans prendre le temps de dormir. La fatigue se faisant ressentir après plus de 35 heures de marche, ils se sont octroyés 3 heures d’arrêt durant la 2e nuit.

A l’arrivée, l’objectif est atteint avec près de 240 km effectués et la 1e place féminine pour Francoise. Ils terminent ensemble, 2e et 3e au général. A noter que le  vainqueur totalise 254 km et que la 2e féminine 173 km, ce qui ajoute du panache à la performance de Françoise.

Un grand bravo à Françoise et Jacques et rendez-vous pour 2020.

A noter que leur prochain objectif est les 24 heures de Bourges, épreuve qualificative pour s’aligner à La Vosgienne, une épreuve intermédiaire du Paris-Alsace d’une distance de 310 km.

A quand un 200 km Audax….

Le secrétaire

Marche Nordique, première!

mardi, 5, février 2013

C’est parti pour la Section Marche Nordique.

Les premiers coups de bâtons auront lieu le jeudi 07 février 2013 au départ du grand parking du Stade Nautique de Gien.

A 17h30 débuterons les échauffements et la séance se terminera à 19h00, après les étirements.

La marche nordique est une autre conception de la marche, beaucoup plus active.

Le principe est simple : il s’agit d’accentuer le mouvement naturel des bras pendant la marche et de propulser le corps vers l’avant à l’aide de deux bâtons qui permettent d’aller plus vite et plus loin. L’ensemble du corps entre en action et la dépense d’énergie est accrue. Il en résulte une mobilisation générale de toutes les chaines musculaires du corps (abdominaux, bras, épaules, cou, fessiers, cuisses,…) soit environ 80% des muscles. Cette mobilisation permet un renforcement de ces chaines musculaires tant d’un point de vue fonctionnel (force, souplesse, endurance) que structurel (modification de la structure collagène des ligaments et des tendons, amélioration des échanges circulatoires, augmentation de l’absorption du glucose sanguin, etc…). Ceci permet le maintien, et/ou l’amélioration de l’état fonctionnel du système musculaire.