Brevet 20 heures marche Audax – 04 et 05 juin 2022

Ce week-end là, l’Audax Rando Gien organisait un 20 heures marche Audax ou 100 km répartis en 4 boucles de 25 km. On retrouve les habitués comme Dany, Nelly, Françoise, Sylvaine, Jacques, Joël, Guy, Alain pour ne cités qu’eux et dont certains ont réalisé le 200 km le week-end précèdent. Après les consignes de sécurité données par Francis, secrétaire de l’Audax Rando Gien, 33 audacieux prennent le départ à 14h30 ce samedi 04 juin sous la conduite de Jacques Arnault, capitaine de route du jour, assisté de Monique Delorme et Chantal Villain. Malgré une météo incertaine, la bonne humeur règne au sein du peloton.

Cette première boucle de 25 km les conduit à Briare par les bords de Loire via la Petite Thiau puis la Rivotte où les attendent Eric, Jean-Paul et Roger pour un 1e ravitaillement. Le peloton poursuit son chemin pour emprunter le pont canal de Briare. Construit dans les années 1830, il porte le canal latéral à la Loire au dessus de cette dernière. Le retour se fait par l’itinéraire cyclotourisme de la Loire à vélo qui relie Cuffy (près de Nevers) à Saint-Brevin-les-Pins (près de Saint-Nazaire), très fréquenté en cette période, via Saint-Brisson puis Saint-Martin-sur Ocre. La traversé du vieux pont de Gien, qui offre une superbe vue sur la château d’Anne de Beaujeu et dont l’origine date de 1246, permet de rejoindre la salle des fêtes Bernard Palissy, camp de base pour ce brevet Audax.

Après une petite collation servit par Christine, Françoise, Marie-Françoise et Christiane, le groupe, diminué de 8 marcheurs pour qui l’objectif du jour était de faire 25 km, se dirige vers le quartier de Cuiry et direction Nevoy par la route d’Orléans et les Bourassins. Puis continuation vers la centrale nucléaire de Dampierre-en-Burly pour une boucle qui les ramène vers Nevoy via les Guérets et Arcole avant le retour sur Gien par le chemin des Fourches.
Sur cette 2e boucle, au kilomètre 17, une pluie d’orage s’abat sur les marcheurs jusqu’à leur retour à la salle. Et comble de malchance, en plus de la pluie, une nuée de moucherons s’invitent au ravitaillement.

La pause repas, bien méritée, est mise à profit pour se sécher et mettre des vêtements secs mais aussi pour soigner les petits bobos accentués par la pluie. Et le malheur des uns faisant le bonheur des autres, cela laisse le temps à l’équipe en cuisine pour terminer la cuisson des pâtes qui avait pris un peu de retard.

La repas terminée, le départ pour la 3e boucle est donné par Jacques, avec l’objectif de parcourir les 75 km. Ils sont maintenant 23 à s’élancer. Direction le sud de la Loire vers les bois du Bardelet, puis les Terres Noires par le bois de l’Hospice, les Poches et la Bichonnière. Puis traversée de Poilly-Lez-Gien par la Bacherie et retour par la route de Port Gallier avec une vue différente sur le château de Gien, construit à partir de 1482 pour Anne de France et Pierre II de Beaujeu sur la base d’une forteresse médiévale, et le vieux pont. Pour 5 marcheurs, l’objectifs fixé de 75 km est atteint. Non sans mal pour Sylvaine qui termine avec pas mal d’ampoules aux pieds.

Après un bon petit déjeuner toujours servit par Christine assisté de Jean-Pierre, 16 marcheurs repartent pour la 4e et dernière boucle, sans Magali et Samir pour qui l’objectif des 100 km ne sera pas atteint. Jacques les conduit de nouveau vers Briare. Direction la Croix Méry puis les audacieux quittent la vallée et se dirigent vers la Vaudelle puis à droite vers le bois Pinon et le bois des Roches. Continuation vers Troussebois puis le tour du domaine de Beauvoir avant de retraverser le bois Pinon. Comble de malchance, comme sur la 2e boucle, la pluie se manifeste juste avant le dernier ravitaillement mais cependant moins violente. Le retour sur Gien se fait par les Quatre Chemins et les Petits Bois. Tous ce petit monde arrive quasiment groupé à la salle à 10h30 pétante ce dimanche matin.

Ils sont donc 16 marcheurs sur 18 engagés sur le 100 km à rallier l’arrivée, dont Isabelle Maudet pour qui c’est une première.

Après la remise des brevets et d’une coupe pour Isabelle, Francis remercie chaleureusement tous les participants et tous les bénévoles sans qui ce brevet n’aurait pu se faire. A leur tour, les participants remercient chaudement les organisateurs, le capitaine de route pour la régularité de l’allure, sans oublier les bénévoles pour la qualité des repas et des ravitaillements où les confections maisons sont très appréciées.

Et toutes et tous se retrouvent autour du verre de l’amitié et se donnent rendez-vous pour des prochains brevets.

Francis Henriet
Secrétaire de l’Audax Rando Gien

 

Les commentaires sont fermés